Cultivating an Aesthetic Sensibility: Everyday Aesthetics and Environmental Education

Wanda Jean Hurren

Abstract


The place of activism in environmental education is an ongoing conversation among educators. In this article I highlight an area that has received minimal at-tention within that conversation: aesthetics and activism. While activism can be enacted at the personal and public levels, I focus on the personal level of activism as I discuss links between everyday aesthetics and activism and the importance of cultivating an aesthetic sensibility. I then share narrative, poetic, and photographic excerpts from a mapwork project titled Bodies of Water: Partial Companion to a Prairie Atlas. This project enacts aesthetics and activism on a local, everyday level, and has implications for the global, public level. I invite educators to consider similar approaches to activism by paying attention to local ecological components.

--

Résumé

Les éducateurs débattent régulièrement de la place de l’activisme dans l’éducation à l’environnement. Ces conversations ont tendance à laisser dans l’ombre la relation entre activisme et esthétique, relation que je me propose de mettre en lumière ici. Si l’activisme peut aussi se déployer dans la sphère publique, je m’intéresse surtout à sa place dans la sphère personnelle et à ses liens avec l’esthétique du quotidien. En quoi, par exemple, l’activisme nourrit-il la sensibilité esthétique? Je présente également des passages poétiques et narratifs, de même que des clichés photographiques tirés d’un projet cartographique intitulé Bodies of Water : Partial Companion to a Prairie Atlas. Ce projet met de l’avant différentes manifestations locales et quotidiennes de l’activisme et de l’esthétique, qui ont aussi une incidence dans la sphère publique, de manière plus vaste. J’invite les éducateurs à considérer ce type d’approches en portant attention aux composantes écologiques locales.

Full Text:

PDF



Copyright © Canadian Journal of Environmental Education (CJEE) ISSN 1205-5352