A Collective Case Study into the Use of Social Media as a Tool for Developing Sustainable Living Habits in Urban Families

Michel T. Léger, Shawn Martin

Abstract


Abstract

Living sustainably is not easy for urban families. This mixed method collective case study looks to explore the development of habitual ecological action in families living in an urban setting, a context of socio-ecological transformation rarely examined in social science and environmental education. Given the ever-increasing popularity of social media today, this study seeks to understand the potential role of Facebook in promoting environmental action and to compare it to the use of e-mail as an Information and Communication Technology (ICTs) for the promotion of environmental action. In other words, for families already intent on living sustainably, we are interested in understanding how the use of social media could help bridge the gap between intent and action, as compared to using less network-oriented ICTs, such as e-mail. We recruited 45 families from two cities and divided them into two distinct groups. The first group of families attempted to lower their household electrical bill as part of a private Facebook group, while the other group aimed to do the same, but via e-mail instead, i.e., without the directed use of social media. For both groups, we compared the quantity of kilowatt-hours used during the project to those used for the same months in the previous year, adjusting for temperature variations from year to year. Our analysis of descriptive data shows that both groups experienced lower electricity consumption during the project months. Exit interviews help to explain these results and point to a better understand of eco-citizenship development as a process in the context of family. Our qualitative results suggest that family engagement and child participation seem to be higher in families interested in living more sustainably when these families are part of a social network.

Résumé

Vivre des modes de vie durables n'est pas facile pour les familles de milieux urbains. Cette étude de cas multiples de méthodologie mixte cherche à explorer le développement de l'action écologique dans les familles vivant en milieu urbain, un contexte de transformation socio-écologique rarement examiné en sciences sociales et en éducation environnementale. Compte tenu de la popularité croissante des médias sociaux aujourd'hui, cette étude cherche à comprendre le rôle potentiel de Facebook dans la promotion de l'action environnementale, tout en le comparant à l'utilisation du courrier électronique en tant que technologie de l'information et de la communication (TIC) pour la promotion de l'action environnementale. En d'autres mots, pour les familles qui ont déjà l'intention de développer des modes de vie plus durables, nous souhaitons comprendre comment l'utilisation des médias sociaux pourrait aider à combler le fossé entre l'intention et l'action. Nous avons recruté 45 familles de deux villes et nous les avons divisées en deux groupes distincts. Le premier groupe de familles tentait de réduire leur facture d'électricité domestique dans le cadre d'un groupe Facebook privé, tandis que l'autre groupe visait à faire de même, mais via le courrier électronique, c'est-à-dire sans l'utilisation dirigée des médias sociaux. Pour les deux groupes, nous avons comparé la quantité de kilowattheures utilisée pendant le projet à celles utilisées pour les mêmes mois de l'année précédente, en ajustant selon les variations de température d'une année à l'autre. Notre analyse des données descriptives montre que les deux groupes ont connu une consommation d'électricité réduite au cours des mois du projet. Les entretiens de sortie aident à expliquer ces résultats et permettent de mieux comprendre le développement de l'écocitoyenneté en tant que processus dans le contexte familial. Nos résultats qualitatifs suggèrent que l'engagement familial et la participation des enfants semblent être plus élevés dans les familles qui souhaitent vivre de manière plus écologique, lorsque ces familles font partie d'un groupe de réseau social.

Full Text:

PDF



Copyright © Canadian Journal of Environmental Education (CJEE) ISSN 1205-5352